La règle et le compas

Article et vidéo initialement publiés sur  La Vie Des Classiques, le portail dédié aux humanités des éditions Les Belles Lettres.

Comment et pourquoi construire des figues géométriques à la règle et au compas ? Venez voyager dans la géométrie grecque et amorcer le problème de la trisection de l’angle, qui sera poursuivi au prochain épisode…

Le compas est un instrument de mesure du monde, en témoigne le célèbre tableau de William Blake où Newton prend des mesures grâce à l’instrument, ou encore celui où il représente Dieu lui-même dont le pouce et l’index prennent justement la forme d’un compas.

Règle et compas sont deux instruments nécessaires pour construire le monde ; c’est ainsi que Vitruve en dit : « La géométrie offre plusieurs ressources à l’architecte : elle le familiarise avec la règle et le compas, qui lui servent surtout à déterminer l’emplacement des édifices. »

En effet, une Cité idéale comme celle d’Urbin, les villas de Palladio aux abords de Vicence ou encore le projet de cité idéale de Chaux imaginé par Ledoux sont autant de preuves que l’architecte raisonne exclusivement à la règle et au compas.

C’est Talos (ou Calos), le neveu de Dédale qui inventa le compas, ainsi que le tour de potier et la scie. Ce neveu trop brillant agace Dédale qui le pousse du haut de l’Acropole. Heureusement, Athéna le change en perdrix avant qu’il ne s’écrase. Comme quoi, maîtriser l’art du compas donne des ailes !

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *