Le puzzle d’Archimède

Article et vidéo initialement publiés sur La Vie Des Classiques, le portail dédié aux humanités des éditions Les Belles Lettres.

On s’est tous amusé avec un puzzle, mais Archimède et son Stomachion nous montrent que les mathématiques peuvent rendre encore plus intéressant ce jeu souvent considéré comme enfantin. Voici l’histoire de cet ancêtre du tangram.

S’il vous semble étonnant qu’Archimède ait pu s’intéresser à un puzzle, voici ce qu’il en dit dans l’introduction du Stomachion 

« Comme le jeu appelé Stomachion offre une étude variée de la transposition des figures dont il se compose, j’ai cru nécessaire de traiter d’abord [des différentes parties] dans lesquelles il est divisé, ainsi que des figures auxquelles ces parties peuvent, chacune, être comparées ; j’ai, de plus, indiqué les angles qui, pris deux à deux, [font deux angles droits], pour connaître les arrangements des figures engendrées par ces parties, soit que les côtés qui apparaissent dans ces figures soient alignés, soit qu’ils s’écartent un peu de l’alignement sans qu’on s’en aperçoive ; car des arrangements de ce genre relèvent de l’adresse, et si ces côtés s’écartent légèrement sans que la vue s’en aperçoive, les figures qui sont composées ne sont pas à rejeter pour autant. »

En effet, pour Archimède, il s’agit là d’un véritable traité géométrique dans lequel il fait montre de toute sa dextérité pour démontrer que « chacune des quatorze parties est dans un rapport commensurable avec le carré entier. » Ainsi, pour Archimède, tout peut s’étudier de façon génialement mathématique !


4 réflexions sur « Le puzzle d’Archimède »

  1. CONNAN

    Puissiez vous faire que les fonctions,dérivées,primitives soient étudiées puis appliques dans des exemples applications:recherche ,lois économiques,problèmes d ingenieuries,trop de lycéens ne comprennent pas que l’abstraction mathématique développe la reflexion et subissent ou se desintertesse de” L’inutilité des maths”.

    Répondre
    1. Antoine Houlou-Garcia Auteur de l’article

      Ces petites vidéos doivent avoir un lien avec l’Antiquité, ce qui n’est pas évident à faire avec les fonctions, mais je vais y réfléchir et essayer de proposer quelque chose 🙂

      Répondre
  2. Camille professeur de Maths

    Bonjour,

    Merci pour ces articles qui créent des ponts entre les maths et l’histoire ou les arts.
    Les maths ne se résument pas à un assemblage de formules. Les maths sont en étroite connexion avec des hommes et femmes, avec des vies consacrées aux arts, à la philosophie ou aux sciences.
    j’ai plaisir à faire des découvertes comme celle présentée dans cet article sur Archimède et l’ancêtre du Tangram.

    Encore merci pour votre site, les Maths ont besoin d’ouverture sur le monde et sur l’histoire!

    Camille prof de Maths

    Répondre
    1. Antoine Houlou-Garcia Auteur de l’article

      Je partage entièrement votre vision des maths et suis ravi que ces petites vidéos vous plaisent. Merci beaucoup !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.