Étiqueté : ingénierie

0

Héron et la fontaine aux oiseaux

Héron d’Alexandrie a une imagination débordante : non content de construire des fontaines, il les agrémente de petits oiseaux qui semblent chanter à mesure que la fontaine s’écoule, le tout grâce à sa maîtrise de la pression de l’air. En plus de faire chanter des oiseaux, Héron d’Alexandrie décide d’ajouter un petit hibou qui tourne ; en voici l’explication : Soit A le jet d’une petite fontaine qui coule constamment ; on place au-dessous une caisse ΒΓΔΕ bien étanche munie d’un diabète à cloche HZ ou d’un siphon recourbé et dans laquelle est inséré un entonnoir ΘΚ dont le tube va presque jusqu’au fond...

0

Héron et les portes du temple

Héron d’Alexandrie a développé un ingénieux mécanisme pour permettre aux portes d’un temple de s’ouvrir d’elles-mêmes. Comme pour l’éolipyle, toute l’ingéniosité réside dans l’utilisation de la pression de l’air. En voici les explications, dessin à l’appui. Voici la description que Héron fait de son système : Le feu développant de la chaleur échauffera l’air qui est dans l’autel et le forcera à se répandre dans un plus grand espace. Cet air, passant dans le globe par le tube ηζ, chassera, par le siphon κλμ, le liquide qui y est contenu jusque dans le vase suspendu et celui-ci, en descendant par son...

0

Héron et la machine à vapeur

L’ancêtre de la machine à vapeur est dû à un mathématicien et ingénieur grec, Héron d’Alexandrie. Si l’on ne sait pas grand-chose sur sa vie, on a néanmoins conservé le l’ouvrage « Les Pneumatiques » où il en explicite le fonctionnement. Voici comment marchait l’éolipyle. En complément de la vidéo, voici la description du fonctionnement de l’éolipyle telle qu’Héron l’a imaginée : Faire tourner une sphère sur un pivot à l’aide d’une chaudière placée sur le feu. Soit AB une chaudière contenant de l’eau, placée sur le feu. On la ferme à l’aide d’un couvercle ΓΔ que traverse un tube recourbé EZH dont...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search